Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
magali
Goutte d'eau
Goutte d'eau
Messages : 6

liste des plantes pour terrariums sur aqua51

le Mer 16 Mar - 14:15
Cet article n'est pas un article savant. Il ne vise pas à présenter des plantes sous un angle scientifique. Son seul objectif est de donner une liste de plante dont la taille et les conditions de maintenance permettent une adaptation en terrarium.
Il vise à permettre à l'amateur d'acheter en jardinerie des plantes adaptées à son type de terrarium, sans passer par la longue, déprimante et au final coûteuse série des essais-erreurs-mort-remplacement de la plante.

En théorie, toutes les plantes pas trop grosses peuvent entrer dans un terrarium. La difficulté est de savoir quelle plante est adaptée a quel terrarium.

On peut définir schématiquement 4 types de terrarium :

Le terrarium tropical, chaud (23-30°) et humide (70-90%).
Le terrarium tempéré, avec une température et une humidité proche de celles trouvées en France.
Le terrarium chaud et sec, c'est à dire désertique.
L'aquaterrarium, qui n'est pas réellement un terrarium, mais qui permet la maintenance de certains batraciens.
On peut aussi faire pousser les plantes (les épiphytes, en tous cas) sur un "mur" en aquanappe (ou feutre horticole) : on fait couler de l'eau sur l'aquanappe (pas trop, les plantes épiphytes aiment souvent l'humidité, mais leurs racines ne supportent pas trop d'eau), et on fait pousser les épiphytes (orchidées, Bromélia, Nephrolepsis marisa, mousse de java,...) dessus. Voir dans les liens en bas de cette page.

Les plantes d'aquarium ne seront pas étudiées ci-dessous. Je renvois pour celles-ci à l'excellent site (en Anglais) de la société TROPICA. Seule exception, les plantes d'aquarium qui s'adaptent au milieu terrestre. Celles-ci sont assez nombreuses, car nombre de plantes d'aquarium (achetables en magasin d'aquariophilie) sont en fait des plantes palustres vivant en mode soit immergé soit émergé dans des marais. Elles seront présentées ci-dessous sous l'angle de leur adaptation à la vie terrestre.

Quelques conseils pour la culture de vos plantes :
- Evitez les engrais, ou utilisez les avec prudence. Les batraciens ont des peaux perméables (contrairement aux mammifères et aux reptiles), et absorbent facilement les produits chimiques de leur environnement. Un léger engrais foliaire toutes les 2-3 semaines peut-être utile.
- Les chauffages sous le sol (câbles ou plaques) ne sont pas idéal pour la plupart des plantes quand ils sont trop fort : les racines sont à 30-35° quand la plante est à 25°. L'idéal pour les plantes est donc un chauffage de la pièce, qui permet de réduire voir de supprimer le chauffage sous-terrain. Cela implique en général d'avoir une petite pièce "spécial terrarium".
- Si votre terrarium n'a pas d'évacuation des eaux d'arrosage, celles-ci vont s'évaporer en laissant leur calcaire. Au bout de quelque temps, le sol sera devenu ultra-calcaire, et la plupart des plantes dépériront. Il faudra alors changer le substrat. Pour éviter cela, il existe 2 solutions :

Arroser avec de l'eau déminéralisée : eau osmosée, eau de pluie,...
Créer un trop-plein dans le bas du terrarium (un petit trou, un tuyau et un seau), trop-plein qui évacuera le surplus d'eau : cela lessivera quelque peu le sol et évitera l'accumulation de sels minéraux.

Acorus gramineus / calamus



A. gramineus et A calamus sont deux plantes asiatiques très similaires, vivant dans des marais. Assez communes dans les magasins d'aquariophilie, elles s'adaptent, mais moyennement, à la vie sub-aquatique à long terme (calamus résiste moins bien sous l'eau que A. gramineus). Elles conviennent parfaitement en aquaterrarium, dans un substrat humide. Elles ressemblent à une touffe d'herbe. Il en existe différentes variétés : une grande (50 cm au maximum), une moyenne (plutôt 30 cm) et une naine (10 cm - var.pusillus). Il existe des variétés vert sombre ou panaché vert/blanc. La reproduction se fait par division du rhizome, quand celui-ci a suffisamment poussé.

Substrat
: terreau.

Humidité
: plante des marais nécessitant une forte humidité, en particulier de la racine.

Éclairage
: moyen à fort.

Température
: tolère de 15 à 26°.

Facilité de maintenance
: Assez facile. La mienne a suffisamment poussé (en 2 ans) pour pouvoir être divisée.

Disponibilité
: se trouve en magasin d'aquariophilie.

Implantation
: terrarium tempéré humide ; terrarium tropical humide.

Croissance
: très lente.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.

Anthurium scherzerianum

Très belle plante, de la famille des aracées, qu'on trouve facilement en magasin (du moins ses hybrides - les formes sauvages d'origine sont difficiles à trouver dans le commerce). Originaire des forêts d'Amérique Latine. De couleur rouges, roses, oranges ou blanches, les fleurs durent 2 à 4 mois. Les feuilles sont vertes sombres.
La plante pouvant atteindre 40 ou 50 cm, mieux vaux l'installer dans un terrarium relativement grand. Mieux vaut aussi l'acheter petite. Il existe enfin certaines variétés naines. Renseignez vous !

Nota : on trouve aussi en magasin, mais moins fréquemment, Anthurium andreanum. Les conditions de maintenance et l'apparence sont proches, mais la taille peut atteindre 60 cm. Il existe cependant aussi des variétés de culture naines pour cette plante.

Substrat
: Mélange de Terreau et de terre de bruyère, voir de 20% de sable, pour améliorer le drainage. Le terreau seul peut suffire mais serait moins adapté. La plante aime normalement l'engrais, ce qui n'est pas conseillé en terrarium à grenouilles. La plantes poussera donc un peu plus lentement, ce qui n'est pas forcément un mal vue sa taille finale.

Humidité
: La plante doit avoir ses racines humides, mais pas détrempées (une humidité trop forte peu causer la disparition des fleurs, à terme). Mieux vaut arroser avec une eau peu calcaire (voire osmosée). Il est bon de brumiser les feuilles de temps en temps.

Eclairage
: Moyen. Il s'agit en effet d'une plante de sous-bois.

Température
: Normalement de 18 à 22°. Mais des éleveurs de Dendrobates la maintienne à 25-26°.

Facilité de maintenance
: Assez facile.

Disponibilité
: Se trouve facilement en jardinerie.

Implantation
: terrarium tempéré humide ; terrarium tropical humide.

Croissance
: Lente, surtout sans engrais.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Anubia barteri var. nana

Plante africaine de marais. Bien connue des aquariophiles sous le nom simplifié d'Anubia nana. Cette petite plante pousse sous l'eau mais peu s'adapter à la vie terrestre.

Substrat
: pas de substrat quand elle pousse sous l'eau : on l'attache généralement à des racines ou à une pierre. En vie émergée, elle pousse correctement si son rhizome reste dans l'eau. Magnifique quand ont la fait pousser dans une cascade, avec toutes ses feuilles émergées. On peut aussi la faire pousser sur un substrat de terreau détrempé. Le rhizome est alors posé sur le substrat, et seules les racines sont vraiment enterrées.
Le problème est d'adapter la plante aquatique au mode immergé : les feuilles sèches. Il faut partir d'une toute petite souche aux feuilles à peine apparentes, et les placer dans une atmosphère très humide (dans mon cas : 80% d'humidité). Truc : achetez une plante qui arrive tout juste chez le vendeur. En général, elles viennent de serres ou elles sont cultivées hors eau. L'adaptation au terrarium (si les racines sont dans un substrat très humide) est alors très facile.

Humidité
: plante des marais nécessitant une très forte humidité, en particulier de la racine.

Éclairage
: Moyen.

Température
: tolère de 20 à 30°.

Facilité de maintenance
: Très facile sous l'eau, plus problématique en mode émergé pour une plante adaptée à la vie aquatique.

Disponibilité
: se trouve en magasin d'aquariophilie.

Implantation
: terrarium tempéré humide ; terrarium tropical humide.

Croissance
: très lente.

NB : les conditions de maintenance sont identiques pour Annubia barteri var. barteri, la forme nominale et sensiblement plus grande de Annubia nana.
Voir une photo d'une Anubia nana dans un de mes terrariums à Dendrobates.
Voir une autre photo (l'Anubia est en haut)
Voir un autre photo
Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Asplenium nidus

Une très belle fougère, incontournable dans toutes les jardineries. Elle peut devenir très grande (1,5 M), mais si on l'achète petite, et qu'on la laisse dans un petit terrarium, elle conservera une taille très raisonnable (10-30 cm).

Substrat
: terreau.
On peut aussi la faire pousser en épiphyte sur une racine, sans substrat. Dans ce cas, mieux vaut laisser un peu de terre autour des racines, ou les envelopper dans de la mousse. Cela vise à garder l'humidité, et à empécher les racines de sécher. En épiphyte, il faut arroser chaque jour ou presque.

Humidité
: Dans le terreau : humidité du sol moyenne à forte.
en épiphyte : il faut arroser presque chaque jour.

Éclairage
: Assez fort.

Température
: Je les maintiens entre 15 et 25°

Facilité de maintenance
: Assez facile.

Disponibilité
: se trouve en jardinerie. Peut aussi s'acheter sur le net.

Implantation
: Terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: lente.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Bromélia

Les Bromélia font partis des plantes qu'on retrouve le plus en jardinerie, à cause de leur beauté. Beaucoup d'espèces, mais pas toutes, sont épiphytes dans la nature, c'est à dire poussent sur les arbres sans véritable substrat. Elles sont presque toujours vendues dans un substrat terreux. Il y a de très nombreuses espèces, qu'il ne s'agit pas de décrire ici. Une partie spéciale a été créée pour les Tillandsia, du fait de leur spécificités, mais ce sont également des Bromélia.

Substrat
: terreau (éventuellement), ou mousse de sphaigne mélangée à un peu de terre. Voir rien (la plante vit alors avec juste un peu d'eau, qui lui amène les substances dont elle a besoin).
Les plus grosses plantes sont plutôt à installer dans le sol.

Humidité
: humidité de l'air moyenne a forte. La plante doit être arrosée régulièrement, mais son substrat ne doit pas être détrempé en permanence, sous peine de pourriture des racines. Il faut donc choisir un terrarium ou un coin de terrarium qui ne baigne pas dans l'eau. Si le sol est très humide, comme c'est généralement le cas dans un terrarium de Dendrobates, on peut pratiquer de différentes façon :

Planter dans un petit pot étanche, lui même dissimulé dans le substrat. La technique a des inconvénients : l'eau d'arrosage s'accumule dans le pot (risque de pourriture des racines) et s'évapore (risque de saturation du substrat en calcaire).
On peut enlever la terre de la bromélia qu'on a acheté, et en fixer les racines (avec des cales, un bas en nylon, du fil,.... sur un bloc de pierre ou de liège posé sur le substrat humide (ou à demi-enterré dedans). Il n'est pas nécessaire que ce bloc dépasse beaucoup du substrat, mais il faut qu'il soit assez large pour accueillir les racines.. Quelques racines descendent dans le substrat et y trouvent l'humidité et les substances nutritives nécessaires. Au bout d'un moment, la bromélia est fixée, et les fixations peuvent être retirées.
Pour de petites plantes (voire des grosses), je place la bromélia dans un petit nid de fibre de coco (en jardinerie), remplis avec un peu de mousse, ou de terreau, ou avec rien (cela ne semble pas avoir une grande importance), et agrafé sur les parois en liège de mes terrariums. La plante pousse alors à mi-hauteur du terrarium, en épiphyte, un peu comme dans la nature. Moins il y a de substrat, plus il faut arroser souvent (1 jour sur 3 en cas d'absence complête de substrat).
Éclairage
: Variable selon les espèces. En général ce sont des espèces de sous-bois, donc un éclairage moyen à faible suffit. Les ultra connues gusmania ou vriesea perdent leur couleur à une lumière vive. Il ne faut pas hésiter à les mettre à l'ombre. Certaines, comme les Neoregelia "Fireball" (ci-contre) ont par contre besoin d'une lumière forte.

Température
: Je les maintiens entre 20 et 30°

Facilité de maintenance
: Assez facile si le sol n'est ni sec ni détrempé.

Disponibilité
: se trouve dans toute les jardinerie.

Implantation
: Terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: lente.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.
L'encyclopédie des orchidées et broméliacées
Une Vriésa épiphyte dans un de mes terrariums.
Une autre Vriésa dans un de mes terrariums. C'est une bouture qui y est apparue à partir d'un pied mère acheté en jardinerie. La plante a poussée sur le liège, sans substrat. Les racines fixent la plante sur le liège, et les racines ont poussé en descendant vers le sol, dans lequel elles plongent.
Une Néorégélia "fireball" dans un de mes terrariums. La plante n'a ni racine ni substrat, et est fixée sur le liège. Il faut brumiser tous les jours ou presque. Plus la lumière est vive, plus le coeur est rouge. On voit sur cette photo, 2 mois après son installation sous un éclairage vif, que le coeur est plus rouge que sur la première photo. Un mois de plus, et le rouge a encore augmenté. Certaines variétés peuvent ainsi devenir intégralement rouges sous des éclairages très forts. L'espèce précise n'est pas claire : peut-être N. schultesiana ou schultsiana.
Une Néorégélia pauciflora dans un de mes terrariums. La plante n'a ni racine ni substrat, et est fixée sur le liège. Il faut brumiser tous les jours ou presque.


Cactés

Les cactés sont les plantes de la famille des cactus. Il peut paraître surprenant de mettre des cactus dans un terrarium, surtout un terrarium humide. Mais en fait, certains cactés sont épiphytes et surtout, sans épines. Ils peuvent donc s'utiliser en terrarium sans qu'on ait à craindre de blesser ses animaux. Quelques noms de genres adaptés : Rhipsalis, Hatiora, Rhipsalidopsis, Schlumbergera, Disocactus, Nopalxochia.
Je n'ai aucune expérience personnelle de ces plantes, mais voila ce qu'en dit le toujours bien informé Pascual :

"Ils n'aiment pas avoir les pieds dans l'eau, mais pas de souci avec une atmosphère saturée.
En général, leurs racines sont un milieu sec dans un climat humide, comme beaucoup d'épiphytes. C'est à dire que leur atmosphère d'origine est très humide, avec des pluies régulières, mais le support ne retient que très peu ou pas d'eau. Donc, du point de vue des racines et de la quantité d'eau disponible, le milieu est finalement plutôt sec.
Par conséquent dans un terrarium très humide, les arrosages seront très très modérés. Avec un arrosage tous les mois la plante survivra parfaitement, mais elle poussera mieux avec un arrosage tous les jours, surtout les Schlumbergera par exemple (les arrosages fréquents nécessitent une atmosphère à peu près bien ventilée).

La lumière est un facteur plus important que les arrosages, et doit être assez forte.

Pour le substrat, n'importe quoi pour fixer des racines (lesquelles ne sont pas très adhésives), qui reste humide et qui soit bien aéré. Ca peut être du terreau, du feutre horticole, de la mousse, une fissure remplie de débris, etc...
Le plus simple à mon avis c'est de faire une petite bouture et de la mettre en place avec sa motte dans un petit trou préparé à cet effet (une motte de 3x3x3 cm suffit pour un Rhipsalis. Un Schlumbergera ou un Disocactus demanderont plus de substrat, par exemple une branche de liège évidée, remplie de terreau, dans laquelle on a fait des trous pour la plantation et le drainage."

Résumé : Ces plantes étant épiphytes, fixez-les sur des racines, des branches, les parois du terrarium, avec leur motte. Brumisez de temps en temps, sans excès (à adapter selon l'humidité de l'air de votre terrarium). Placez-les à un endroit bien éclairé. Arrosez moins si votre terrarium est mal ventilé.
On semble en trouver assez facilement en jardinerie.



Cardamine lyrata

C'est une plante d'aquarium, que vous trouverez en magasin d'aquariophilie ou directement auprès de club ou d'amateurs. C'est une plante originaire d'asie tempérée : Sibérie orientale, Chine de l'est et du nord, Corée, Japon. Elle vit aussi bien dans l'eau ou hors de l'eau. En plante émergées, elle constitue des tiges rampantes couvertes de petites feuilles rondes d'un beau vert claire. Quand elle se plaît, elle constitue un tapis épais et rampant qui cache intégralement le sol et remplace très avantageusement (d'un point de vue esthétique et de maintenance) toute les mousses que je connais. C'est donc une plante idéale pour la couverture du sol. Une de mes plantes favorite.

Substrat
: sans importance. Peu pousser sans substrat, simplement la base de la tige dans l'eau. Pousse également très bien sur un terreau humide. J'ai l'impresion qu'elle préfère un peu les substrats acides avec beaucoup de tourbe.
Dans un aqua-terrarium, elle peut pousser dans la partie terrestre et dans la partie aquatique, réalisant même de véritables "plages vertes" à la frontière des 2 milieux.

Humidité
: L'humidité du substrat doit être extrêmement forte. La plante poussera plus vite si l'humidité du substrat est importante. Elle végétera dans le cas inverse. Pour la démarrer, il est préférable de laisser tremper la base de la tige dans la partie aquatique de l'aqua-terrarium, ou dans une soucoupe d'eau. Dans ce dernier cas, vous verrez qu'elle est capable de vider la dite soucoupe en 24H, tant elle pompe d'eau.

Éclairage
: Demande un éclairage assez puissant. Ne la faite pas pousser à l'ombre intégrale d'autres plantes. Les tiges étant longues, on peut par contre avoir une partie de la plante en pleine lumière compensant l'ombrage d'une autre partie de la plante.

Température
: En aquarium, on conseille 15 à 22°. En terrarium, je l'ai maintenu en pleine santé dans des terrariums pour Dendrobates leucomelas chauffés à 28-30°.

Facilité de maintenance
: Assez irrégulière. Elle colonise totalement certains de mes terrariums, et vivote dans d'autres. Les 2 facteurs critiques semblent être l'eau et la lumière. Si ces 2 points ne sont pas optimums, elle végète.

Disponibilité
: se trouve en magasin d'aquariophilie. Le passage de la forme aquatique à la forme terrestre est un peu délicat : les feuilles adaptées à l'eau tendent à se dessécher à la sortie de celle-ci. Il faut donc laisser la plante dans la partie aquatique du terrarium, et n'en sortir que le bout des tiges. Les nouvelles feuilles seront directement de la forme aérienne.

Implantation
: terrarium tempéré humide ; terrarium tropical humide.

Croissance
: très rapide quand la plante se plaît.



Chlorophytum comosum

Il s'agit d'une des plantes les plus fréquentes en jardinerie. Elle existe en plusieurs variétés : les plus courantes sont panachées, mais une autre est exclusivement verte. La pousse est normalement rapide, et la plante résistante. La reproduction se fait pas stolon, et fautes d'arracher de temps en temps ceux-ci, la plante peut rapidement tout envahir.

Substrat
: terreau, ou mélange terreau + terre de jardin. N'aime pas les sols trop acides. Ce n'est pas une plante épiphyte.

Humidité
: L'humidité du substrat doit être moyenne.

Éclairage
: Demande un éclairage assez puissant. La forme verte semble avoir besoin de moins d'éclairage que les formes panachées. Ne la faite pas pousser à l'ombre intégrale d'autres plantes.

Température
: 15 à 25°.

Facilité de maintenance
: Bonne si la plante a de la lumière et de l'eau.

Disponibilité
: Se trouve très facilement en jardinerie, surtout la forme panachée, qui demande semble t'il plus de lumière.

Implantation
: Terrarium tempéré humide ; terrarium tropical humide.

Croissance
: Assez rapide quand la plante se plaît.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Ficus repens (ou Ficus pumila)

Le genre Ficus est un genre tropical assez fréquent en jardinerie. Beaucoup de gens ont chez eux une ou l'autre des espèces vendues en magasin. Les plus connus sont ces arbustes d'appartement (qui peuvent d'ailleurs devenir très grand), les Ficus benjamina.
Ficus repens est une espèce non arbustive, rampante, avec de petites feuilles d'environ 2 cm. Il existe 2 variétés, l'une verte, l'autre panachée. C'est une très belle plante, petite et bien adaptée à la vie en terrarium.

Substrat
: terreau. C'est une plante grimpante et rampante. Elle peut recouvrir le substrat, ou coloniser les parois du terrarium en s'y accrochant avec ses crampons. Pour qu'elle s'accroche, les parois ne doivent pas être directement en verre. On peut les recouvrir de plaque de liège de décoration (magasins de décoration ou de bricolage).

Humidité
: L'humidité du substrat doit être moyenne à forte.

Éclairage
: Demande un éclairage assez puissant. Ne la faite pas pousser à l'ombre intégrale d'autres plantes. Les tiges étant longues, on peut par contre avoir une partie de la plante en pleine lumière compensant l'ombrage d'une autre partie de la plante.

Température
: En terrarium, je l'ai maintenu en pleine santé dans des terrariums pour Dendrobates leucomelas chauffés à 28-30°, mais aussi dans des terrariums à 20°.

Facilité de maintenance
: bonne si la plante a de la lumière et de l'eau.

Disponibilité
: se trouve en jardinerie, surtout la forme panachée. Cette forme pousse plus lentement (d'après mon expérience), et demande plus de lumière.

Implantation
: terrarium tempéré humide ; terrarium tropical humide.

Croissance
: assez rapide quand la plante se plaît.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.
Une photo d'un de mes terrariums - couverture du sol
Une photo d'un de mes terrariums - plante grimpante


Fittonia verschaffeltii (ou Fittonia albivenis)


Il s'agit d'une plante tropicale très fréquente en jardinerie, et appartenant à la famille des Acanthacea.
Substrat : terreau, mais aussi tourbe ou tourbe + perlite.

Humidité
: Humidité du sol moyenne à forte (mais pas forcément détrempé).

Éclairage
: moyen.

Température
: 20-25°

Facilité de maintenance
: Assez facile.

Disponibilité
: se trouve facilement en jardinerie.

Implantation
: Terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: assez rapide - possibilité de bouturer les tiges coupées en les plantant en terre humide.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Hydrocotyle verticillata et vulgaris

Deux très belles plantes amphibies à l'apparence similaire, faisant de beaux parasols d'un vert allant de clair à foncé (selon les souches), de quelques centimètres. Croit par stolon.

Substrat
: Sans importance. Peut pousser sans substrat : j'en fait pousser dans la mousse de java qui colonise la plaque d'ardoise d'une cascade verticale à 100%. L'effet est spectaculaire. Pousse également assez bien dans un terreau humide. Dans un aqua-terrarium, elle peut pousser dans la partie terrestre et dans la partie aquatique.

Humidité
: Peut pousser sous l'eau. Sinon, l'humidité du substrat doit être forte. La plante poussera plus vite si l'humidité du substrat est importante. Elle végétera dans le cas inverse. Pour la démarrer, il est préférable de laisser tremper la base de la tige dans la partie aquatique de l'aqua-terrarium, ou dans une soucoupe d'eau.

Éclairage
: Demande un éclairage assez puissant.
Ne la faite pas pousser à l'ombre d'autres plantes.

Température
: En aquarium, on conseille 22 à 25°. En terrarium, je l'ai maintenu à des températures identiques.

Facilité de maintenance
: Assez irrégulière. Elle colonise bien certains de mes terrariums, et vivote dans d'autres. Les 2 facteurs critiques semblent être l'eau et la lumière. Si ces 2 points ne sont pas optimums, elle végète.

Disponibilité
: se trouve en magasin d'aquariophilie. Le passage de la forme aquatique à la forme terrestre est un peu délicat : les feuilles adaptées à l'eau tendent à se dessécher à la sortie de celle-ci. Il faut donc laisser la plante dans la partie aquatique du terrarium, et n'en sortir que le bout des tiges. Les nouvelles feuilles seront directement de la forme aérienne.

Implantation
: terrarium tempéré humide ; terrarium tropical humide.

Croissance
: assez rapide quand la plante se plaît.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Lierre

Le lierre "normal" pousse également assez bien en terrarium. Privilégiez les variétés de jardinerie à petites feuilles, mieux adaptées aux espaces limités d'un terrarium. Il existe des variétés à feuilles vertes, vertes et blanches, ou vertes et jaunes.

Substrat
: terreau. C'est une plante grimpante et rampante. Elle peut recouvrir le substrat, ou coloniser les parois du terrarium en s'y accrochant avec ses crampons. Pour qu'elle s'accroche, les parois ne doivent pas être directement en verre. On peut les recouvrir de plaque de liège de décoration (magasins de décoration ou de bricolage).

Humidité
: L'humidité du substrat doit être moyenne à forte.

Éclairage
: Moyen. Plus fort pour les belles variétés panachées qu'on trouve en jardinerie.

Température
: En terrarium, je l'ai maintenu en pleine santé dans des terrariums pour Dendrobates auratus chauffés à 25-27°, mais aussi dans des terrariums à 20°.

Facilité de maintenance
: bonne.

Disponibilité
: se trouve en jardinerie.

Implantation
: terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: assez rapide quand la plante se plaît. Peut parfois végéter.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Microsorum pteropus

Il s'agit d'une fougère sud-asiatique de la famille des Polypodiaceae. Elle est très connue en aquarium, car elle pousse très correctement en mode submergé. Mais elle pousse aussi en mode émerse (émergé). Les feuilles adaptées à la vie aquatique ne s'adapteront pas à la vie émergée, mais sécheront. Microsorum pteropus ne se trouvant qu'en magasin d'aquariophilie, et en mode immergé, il faut réadapter la plante à une vie émergée. Pour cela, j'ai testé 3 méthodes :
- Prendre un pied aquatique, et le planter en terre, en espérant le départ de nouvelles feuilles. Marche très mal.
- Prendre 1 des innombrables plantules de quelques mlm qui poussent sur les feuilles, et la planter en terre.
- Couper un bout de feuille aquatique et le coller sur un terreau très humide. De petites feuilles finissent par en repartir.
Ces 2 dernières méthodes sont les plus efficaces, à condition d'un substrat détrempé.
Voir aussi le chapitre "facilité de maintenance".

Substrat
: Je n'ai testé que le terreau, jamais la tourbe. Le terreau marche bien.

Humidité
: L'humidité du substrat doit être forte à très forte.

Éclairage
: Moyen à fort.

Température
: En terrarium, je l'ai maintenu en pleine santé dans des terrariums pour Dendrobates auratus chauffés à 25-27°.

Facilité de maintenance
: Bonne. L'adaptation de la vie aquatique à la vie terrestre est le plus dure.
Truc : achetez une plante qui arrive tout juste chez le vendeur. En général, elles viennent de serres ou elles sont cultivées hors eau. L'adaptation au terrarium (si les racines sont dans un substrat très humide) est alors très facile. J'ai plusieurs réussite avec cette méthode, et les plantes sont déjà bien grosses. Voici une plante de la variété "windelow" de chez tropica, qui pousse les racines dans un terreau très humide. Pour éviter l'étouffement des racines par le terreau, j'ai laissé les racines dans leur pot de mousse synthétique.

Disponibilité
: Se trouve en magasin d'aquariophilie.

Implantation
: Terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: Lente, voire très lente.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.
Une photo d'un de mes terrariums - petit plant de Microsorum en phase terrestre
Une photo d'une plante adaptée dès l'achat à la vie hors de l'eau (car sortant juste de sa serre de production).


Mousses européennes

Les mousses sont un groupe de plante extrêmement ancien et diversifié, l'un des premiers à être sorti de l'eau, il y a plus de 400 millions d'années. Il y a tant d'espèces qu'une encyclopédie n'y suffirait pas. Vésicularia Dubyana, décrite ci-dessous, est une mousse.
Mais peut-on utiliser nos mousses indigènes en terrarium ? Oui, dans une certaine mesure, à condition de respecter les conditions qu'elles rencontrent à l'extérieur.

- a - On trouve des mousses qui poussent sur le sol, dans les jardins. Elles demandent une bonne humidité, mais sans plus, et un sol de terre / terreau. Je n'ai jamais réussi à la garder plus de quelque mois en terrarium, sans soute pour des raisons de chaleur et/ou d'humidité.

- b - On trouve des mousses qui poussent sur les arbres ou sur les branches mortes, dans les forêts. Lumière tamisée, atmosphère fraîche et humide, pas de substrat de terreau. Même en terrarium tropical on arrive à la garder, à condition de brumiser 2 fois par jour. L'humidité du substrat, même forte, ne suffit pas : la mousse doit être mouillée par le dessus, sinon elle sèche. Voir une photo de cette mousse (ici sur des racines). Truc : je la fixe sur des pierre ou des racines avec des yaourt. Celui-ci sert de colle, mais le ferment lactique est aussi connu des jardinier pour faciliter la propagation des mousses sur des troncs ou des pierres. D'autres photos avec cette mousse (toujours sur des racines, mais aussi sur des pierres) [1] - [2] - [3].

- c - On trouve des mousses "boules" dans des forêts de résineux. Vertes ou bleu-vertes, ces mousses en forme de dômes sont celles qui ont la réputations de tenir le mieux en terrarium, avec un peu d'humidité. Il s'agit aussi d'une mousse qu'on trouve chez les spécialistes de la décoration florale, pour leurs compositions. Quand on peut s'en procurer, c'est donc un excellent choix. Noms scientifiques : Leucobryum glaucum et Dicranum scoparium. Photo.

- d - On trouve des mousses qui poussent sur les rochers des ruisseaux. Il leur faut un bon éclairage, pas de substrat (je les pose directement sur le verre de fonds du terrarium), avoir toujours les fesses dans l'eau (1 cm). J'ai obtenu de très bon résultat avec cette mousse, qui non seulement se plaît mais colonise très bien, même en terrarium à dendrobates chauffé et sans période hivernale. D'un beau vert tendre, elle remplace avantageusement (en tout ou partie) le substrat d'un terrarium.

Une photo d'un de mes terrariums - Il s'agit d'une mousses semi-aquatique qui pousse sur les rochers des ruisseaux. Type D.
Une autre photo, en gros plan - type C.
La photo d'une pierre recouverte de mousse classique - Type B, à demi enterrée dans un substrat très humide, avec 80% d'humidité de l'air, et arrosée une fois par semaine. Avec un si faible arrosage, la mousse n'a tenue que quelques mois.
Un petit article sur la pousse des mousses en terrarium.


Nepenthes sp

Un groupe de très belles plantes carnivores. Leur avantage est que le piège est passif. En d'autre terme, les animaux du terrarium ne vont pas épuiser la plante en déclenchant le piège en permanence. Préférez les espèces faciles : N alata, N gymnanphora, N hirsuta, N x ventrata. Inutile de nourrir la plante avec des insectes, elle n'en a pas vraiment besoin. Et puis elle capturera sans doute des proies des batraciens. En général, ces plantes sont vendues en suspensoir. On peut aussi les planter en plein sol, les urnes reposant par terre. Les urnes s'abîment plus vite, et la plante est un peu moins jolie.
Certain Népenthès deviennent de véritables lianes de plusieurs mètres de long !
Lorsqu'on achète un Népenthes, il se produit souvent un choc climatique entre la serre ou il a été cultivé, voire boosté, et le nouveau milieu offert. La plante n'aimant pas trop ce genre de changement brutal, elle peut mettre du temps a s'adapter, donc a bien pousser. Le premier signe est le dessèchement rapide des urnes ainsi que la pousse de nouvelles feuilles sans pièges.
Il est conseillé de couper les urnes qui sont totalement sèches a leur base (pas la feuille) afin d'éviter tout risque de moisissure.
Petit à petit, la plante s'adapte et se remet à faire des urnes, si les conditions sont bonnes.

Substrat
: le substrat doit être très drainant, c'est à dire qu'il doit laisser passer l'eau, sans la retenir trop, sous peine de pourriture des racines. Classiquement : 50% de tourbe blonde (jardineries), 25% de sable de loire (magasins d'aquariophilie) et 25% de billes d'argiles cuites. JAMAIS D'ENGRAIS.
Les pots doivent être assez gros, d'au moins 20 X 20 X 10, voir plus si possible.
On peut très bien faire pousser ces plantes en épiphyte pure, c'est à dire en fixant les racines sur une branche. Le substrat doit quand même envelopper les racines pour conserver l'humidité de celles-ci. De la tourbe peut convenir. Dans la photo servant à l'illustration de ce chapitre, la Nepentes n'a qu'une toute petite motte coincée dans le trou d'une grosse racine, et ce depuis plus d'un an et demi. La plante pousse magnifiquement, et a envoyé certaines de ses racines jusqu'au sol. Elle fait par contre peu d'urnes, peut-être à cause de ces longues racines qui descendent dans le sol (voir "humidité").

Humidité
: Le substrat doit rester humide (arrosages fréquents, surtout en épiphyte), mais pas détrempé. La base du pot (si pot il y a) doit être percée, et ne doit pas tremper dans l'eau. L'arrosage ne doit se faire qu'à l'eau déminéralisée (ou de pluie, ou osmosée).
Certains rapportent tenir des Népenthes à l'eau du robinet, mais cela semble plus délicat. Surtout, l'enrichissement du substrat en sels minéraux semble limiter voir supprimer la pousse des urnes. La plante ne semble plus en avoir besoin.
Hygrométrie de l'air : 80 à 90%. On peu descendre à 60-70% pour N. alata, mais c'est plus une tolérance qu'un optimum.
Il est souhaitable qu'il y ait toujours de l'eau dans les urnes, et qu'il y ait une brumisation par jour, même avec un air assez humide.
Si les urnes se mettent à sécher, c'est sans doute que l'humidité de l'air est insuffisante.

Éclairage
: Assez fort, voir très fort.

Température
: 16 à 30°.

Facilité de maintenance
: moyenne.

Disponibilité
: se trouve en jardinerie, ou en VPC.

Implantation
: terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: assez rapide quand la plante se plaît. Peut parfois végéter.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.
Une Nepenthes alata plantée en épiphyte depuis 9 mois dans un de mes terrariums.
La même, après 1 an de plantation.
La même après 1 an et demi.
Une urne de cette Nepenthes.


Nephrolepis marissa

Très belle fougère tropicale d'Amérique centrale, d'un beau vert clair. Je n'ai jamais essayé les autres espèces du genre Nephrolepis, mais on peut toujours essayer de partir des conditions de maintenance de N. marisa.

Humidité
: Substrat moyennement humide. Un substrat détrempé tend à faire pourrir les racines (j'ai quand même réussi à adapter des rejets dans un terreau très humide, mais c'est plus délicat).
Dans des bacs à dendrobates au sol détrempé, j'ai donc planté N. Marisa dans un "pot" en fibre de coco accroché aux parois du terrarium (voir photo), "pot" que j'arrose 1 fois par semaine. L'humidité de l'air doit être assez élevée (dans mon cas : 80%). La plante se porte bien, et a largement débordée de son "pot", en se répandant dans tout le terrarium. Elle pousse un peu dans le terreau, mais surtout sur de vieux bouts de bois humides plus ou moins pourris. Elle s'est aussi implantée sur la parois verticale d'une cascade ou l'eau coule deux fois 10 mn par jour (le substrat est alors de la mousse de java)

Aime l'humidité et les substrats drainants : racine dure avec un peu de terre autour des racines, vieux bouts de bois pourris et humide sans substrat et posés au sol (les restes jamais retirés d'une ancienne décoration, qui ont trouvés une seconde vie), parois d'une cascade ou l'eau coule deux fois 10 mn par jour (le substrat est alors de la mousse de java), et même + difficilement dans le terreau humide du sol.

Substrat
: Terreau, voir simple bouts de bois pourris et humide. On peut aussi essayer en Epiphyte, c'est à dire sans substrat, en fixant la plante sur une racine ou une paroi. Dans ce cas, la pousse est lente, et il faut arroser plus souvent. Mieux vaux laisser dans ce cas un peu du substrat d'origine autour des racines.

Éclairage
: assez fort.

Température
: 15 à 25°.

Facilité de maintenance
: moyenne.

Disponibilité
: se trouve en jardinerie.

Implantation
: terrarium tropical.

Croissance
: Moyennement vite.

Voir des photos de Nephrolepis (mais pas des marissa) sur le moteur de recherche d'images GOOGLE
Voir des photos de Nephrolepis marissa sur le moteur de recherche d'images GOOGLE
Voir une photo dans mon bac.
Une autre photo dans un de mes bacs (plantée en épiphyte, sur une racine).
Une autre photo dans un de mes bacs (plantée en épiphyte, sur une racine). Il s'agit bien d'une Nephrolepsis, mais je ne pense pas que ce soit un marissa. La même ayant un peu poussée.
Une très belle N marissa, plantée en pleine terre, ce qui ne marche pas toujours (trop humide, souvent).
La même plante que précédemment.


Orchidées

Les orchidées sont un groupe d'espèces extrêmement vaste, auquel il faut encore rajouter les innombrables variétés et hybrides de culture. Il est vain de vouloir donner ici une présentation exhaustive de leur culture. On peut cependant tenter une première présentation, et conseiller de se diriger ensuite vers les sites spécialisés.
Les orchidées sont des hôtes de choix pour le terrarium, par leur beauté et par leur mode de culture. Mais sauf si votre terrarium est très grand, privilégiez des espèces "naines", comme Encyclia abbreviata, Haraella odorata, Dendrobium cuthbertsonii, Encyclia polybulbon, Howeara lava burst 'pumani', Dichaea,...

Humidité
: Humidité de l'air forte, de 70 à 100% selon les espèces. Certaines tolèrent moins, mais ce n'est pas forcément ce qu'elles préfèrent. En général, les terrariums humides de nos batraciens sont idéaux. Attention cependant à assurer une circulation d'air minimum (grâce à des trous d'aérations) : en général, l'air humide et renouvelé leur convient, mais l'air humide et stagnant leur pose problème.
L'humidité des racines doit être importante, mais pas permanente : ces plantes sont presque toutes épiphytes, et leurs racines plus ou moins à l'air (parfois entourées par des débris d'écorces) sont donc alternativement humidifiées (pluie, rosée) et séchées (pas desséchées). Il faut donc arroser régulièrement les racines, mais pas qu'elles soient détrempées. Tout va dépendre du substrat (voir ci-dessous) : avec un substrat très drainant (mais qui garde quand même toujours un peu d'humidité), 2 arrosages hebdomadaires sont en général suffisants. Sans substrat gardant un peu d'eau, il faut arroser plus souvent.
En dernière analyse, il faut évidement regarder les besoins de chaque espèce lors de l'achat.

Substrat
: Les orchidées sont souvent vendues dans un substrat très drainant, par exemple fait d'écorce de pin et de tourbe. Ce substrat sert peu à nourrir les racines, et surtout à les tenir et à en garder l'humidité. On peut aussi se passer de substrat, et fixer les racines sur une paroi du terrarium, ou sur une grosse racine, pierre,...
Compte tenu de l'absence de substrat nourricier, il faut parfois mettre un peu d'engrais dilué sur les feuilles et les racines, avec un vaporisateur. Là aussi, renseignez-vous sur les besoins de chaque espèce à l'achat.

Éclairage
Moyen à fort, selon les espèces.

Température
: 15° à 25°, selon les espèces. Une baisse de température nocturne est souvent appréciée. Selon la température de votre terrarium, privilégiez des espèces tropicales ou tempérées.

Facilité de maintenance
: Certaines espèces sont considérées comme faciles, d'autres comme difficiles.

Disponibilité
: Par VPC et dans de nombreuses jardineries.

Implantation
: Terrarium tropical ou tempéré, selon les espèces et leurs origines.

Croissance
: Lente.

Orchidée passion :VPC, forum, quelques conseils de culture
L'encyclopédie des orchidées et broméliacées
La féerie des Orchidées
Murs d'orchidées


Philodendron scandens

Cette liane sud-américaine est une cousine de Rhaphidophora aureus, à laquelle elle ressemble beaucoup, et dont elle partage le mode de vie et de maintenance. La couleur est d'un beau vert assez intense.

Substrat
: sans importance. Peu pousser sans substrat, simplement la base de la tige dans l'eau.

Humidité
: marge de tolérance très grande, allant d'un humidité du substrat assez faible a extrêmement forte. La plante poussera plus vite si l'humidité du substrat est importante.

Éclairage
: plante assez tolérante.

Température
: terrarium non-chauffé, ou chauffé jusqu'à 30°

Facilité de maintenance
: facile.

Disponibilité
: se trouve dans toute les jardineries.

Implantation
: terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: très rapide quand elle se plait. Chez moi, elle pousse assez lentement.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Rhaphidophora aureus

Plus connu sous le nom de Scindapsus aureus ou Epipremnum aureum. Il y a eu des remaniements de systématique : toutes les espèces de Scindapsus, sauf une (Scindapsus pictus : feuilles cordées mouchetées épaisses, tiges verruqueuses ), sont devenues Rhaphidophora.
Rhaphidophora n'est pas un Philodendron, mais ces deux genres font partie de la même famille (Aracées) - Merci à Emmanuel Naudin pour ces infos.
Plante tropicale ultra populaire se trouvant dans toutes les jardinerie. Existe en forme verte, panachée vert et blanc, panachée vert et jaune,.... C'est une plante increvable et à pousse rapide. Très conseillée pour pratiquement tous les terrarium ou aqua-terrarium.
Il ne faut pas hésiter à la tailler régulièrement, sinon cette liane qui ressemble à un lierre avec de grandes feuilles envahira tout.
Extrêmement facile à bouturer. La bouture part plus facilement si sa base trempe dans l'eau ou est plantée dans un substrat très humide.

Substrat
: sans importance. Peu pousser sans substrat, simplement la base de la tige dans l'eau.

Humidité
: marge de tolérance très grande, allant d'un humidité du substrat assez faible a extrêmement forte. La plante poussera plus vite si l'humidité du substrat est importante.

Éclairage
: plante assez tolérante. Les variétés panachées ont besoin d'un peu plus de lumière.

Température
: terrarium non-chauffé, ou chauffé jusqu'à 30°

Facilité de maintenance
: Très facile.

Disponibilité
: se trouve dans toute les jardineries.

Implantation
: terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: très rapide.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Selaginella sp

Il s'agit d'un fougère tropicale qui a une apparence de mousse, et qui colonise les sols humides. Il existe une série d'espèces.
J'ai testé S krausiana (vert sombre), qui est la plus fréquente. C'est une sub-tropicale qui pousse assez bien, mais ne semble pas apprécier les sols chauffés par dessous. Elle pousse un peu mieux dans des bacs se trouvant dans une pièce chauffée (locarium).
Selaginella wildenowii et rodriguesiana pousse également en terrarium.
Selaginella apoda semble mourir au bout de quelques temps (elle vient de pays tempérés). A essayer ?

Substrat
: Bien drainant. Exemple : 50% terreau 50% sable. Ou substrat tourbeux. Pas de terreau pure.

Humidité
: forte à très forte, tant pour le sol que pour l'air.

Éclairage
: fort.

Température
: 15-25°. 30° chez certaines espèces, mais normalement à éviter.

Facilité de maintenance
: difficile chez moi. Mais certains rapportent que "cela pousse comme du chiendent" quand elles se plaisent.

Disponibilité
: se trouve assez facilement en jardineries.

Implantation
: terrarium tropical.

Croissance
: lente.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.
Voir une photo de la forme vert clair, dans un de mes terrariums.


Spathiphyllum

Jolie plante bien adaptée aux terrariums assez humide, car elle demande une assez forte humidité. Fait des fleurs blanches.

Substrat
: terreau.

Humidité
: humidité moyenne a forte. La plante poussera plus vite si l'humidité est importante.

Éclairage
: Plante assez tolérante.

Température
: terrarium non chauffé, ou chauffé jusqu'à 30°

Facilité de maintenance
: facile si humidité minimale du substrat.

Disponibilité
: se trouve dans toute les jardinerie.

Implantation
: Terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: lente.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Scindapsus aureus

Voir Rhaphidophora aureus.



Scindapsus punctus

Un joli cousin de Rhaphirodora aureus (Scindapsus aureus). Vert foncé avec des points blancs.

Substrat
: terreau.

Humidité
: humidité moyenne a forte. La plante poussera plus vite si l'humidité est importante.

Éclairage
: Plante assez tolérante.

Température
: terrarium non chauffé, ou chauffé jusqu'à 30°

Facilité de maintenance
: facile si humidité minimale du substrat.

Disponibilité
: se trouve dans toute les jardinerie.

Implantation
: Terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: lente (dans mon cas, en tout cas).

1 photo dans de mes bacs


Tillandsia

Les anglo-saxons appellent les Tillandsia "air plant", ce qui est assez explicite. Il s'agit en effet de plantes épiphytes, apparténant aux bromélia, qui poussent sur les arbres, sans substrat. Il existent de nombreuses espèces, qu'il n'est pas question de décrire ici. On peut schématiquement les classer en 2 groupes : les tillandsia verts et les tillandsia gris.

a - Tillandsia verts
Ces plantes ont des racines, et ont une apparence de plantes vertes. Elle ressemblent assez à des broméliacées "classiques", dont elles sont en fait un sous-groupe. Font assez facilement de très belles fleurs.

Substrat
: terreau (éventuellement), ou mousse de sphaigne mélangé à un peu de terre. Je préfère ce dernier substrat, que je place dans un petit nid de fibre de coco (en jardinerie) agrafé sur les parois en liège de mes terrariums. La plante pousse alors à mi-hauteur du terrarium, en épiphyte, ce que je trouve esthétique.

Humidité
: humidité de l'air moyenne a forte. La plante doit être arrosée régulièrement, mais son substrat ne doit pas être détrempé en permanence, juste un peu humide. Dans un terrarium avec une humidité de l'air de 80%, je n'arrose la motte qu'une fois par semaine.

Éclairage
: moyen.

Température
: Je les maintiens entre 20 et 30°

Facilité de maintenance
: Assez facile.

Disponibilité
: se trouve dans toute les jardinerie.

Implantation
: Terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: lente.

b - Tillandsia gris
Ces plantes n'ont pas des racines, et ont une apparence de plantes grasses grises. Elle ne ressemblent pas du tout à des broméliacées "classiques", dont elles sont pourtant un sous-groupe. Font assez difficilement de très belles fleurs.

Substrat
: aucun. Je les fixe avec un peu de silicone aquariophile, ou des punaises, ou du fil de pêche, sur les parois du terrarium, sur des pierres ou sur des racines.

Humidité
: humidité de l'air moyenne. Ce sont des plantes de climat sec. La plante doit être arrosée de temps en temps, mais elle doit sécher en 2 heures, sous peine de pourrir : n'arrosez pas juste avant l'extinction des feux. Je les maintien sans problème dans des terrariums à Dendrobates avec une humidité de 80%, mais je les place à dix ou vingt cm des tubes néons, ce qui les sèche rapidement. Dans une telle humidité, je n'arrose qu'une à deux fois par semaine.

Éclairage
: Fort à très fort.

Température
: Je les maintiens entre 20 et 30°.

Facilité de maintenance
: Assez facile.
Concernant le bizarre et très beau T. usnoïdes, la maintenance est un peu plus délicate. La puissance de l'éclairage et la capacité à sécher entre deux arrosages sont particulièrement fondamentales. L'idéal est que la plante ne touche pas la paroi, afin que l'air circule bien autour et la sèche. Je place mes T. Usnoïdes à 2 cm sous les tubes, pour qu'ils profitent à fond de l'éclairage : tout éclairage insuffisant entraîne la mort rapide.

Disponibilité
: Se trouve parfois en jardinerie. Peut aussi s'acheter sur le net (voir liens en bas de page).

Implantation
: Terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: Lente.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.
Une photo d'un de mes terrariums, avec un Tillandsia gris, et un Tillandsia Vert. Tous 2 fixés en épiphyte sur une paroi.
Une photo d'un de mes terrariums, avec 2 autres Tillandsia, 1 gris et 1 vert. Tous 2 fixés en épiphyte sur une paroi.
Une photo d'un de mes terrariums - un Tillandsia "cheveux d'ange", fixé par une punaise au plafond du terrarium
Une photo de mes terrariums : Tillandsia usnoïdes, installée depuis 7 mois.
La même après 14 mois.
Un Tillandsia ionantha en fleur dans un de mes terrarium. Il est juste coincé dans une partie du décor, à 10 cm sous un tube néon. Le rouge des feuilles est d'autant plus important que la lumière est forte. La même plante 1 jour plus tard, avec des fleurs plus développées.

Tradescantia sp

Une plante avec de longues tige rampantes, mais pas grimpante (il n'y a pas de crampon). Il existe de nombreuses espèces de Tradescantia, que je n'ai pas toutes testées. La mienne est indéterminée (Tradescantia zebrina ou Tradescantia tricolour). La teinte des jeunes pousses tend vers le rouge, surtout avec une lumière forte (le rouge servant à protéger la plante contre l'excès de lumière). Mais la dominante est verte. Le très beau Tradescantia fluminensis (vert ou panaché) marche également très bien.

Substrat
: Terreau.

Humidité
: humidité du sol moyenne à forte.

Éclairage
: fort à très fort.

Température
: Je les maintiens entre 15 et 30°

Facilité de maintenance
: Très facile. Se bouture très facilement. Il faut alors que la base de la tige servant de bouture soit dans un substrat assez humide. Le redémarrage est alors plus rapide.

Disponibilité
: se trouve régulièrement en jardinerie.

Implantation
: Terrarium tempéré humide ; terrarium tropical humide.

Croissance
: rapide.


Voir des photos de T.zebrina sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.
Voir des photos de T.tricolour sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.
Voir des photos de T. fluminensis sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.


Vésicularia Dubyana (1908)

Il s'agit d'une mousse asiatique ("mousse de Java") d'un vert assez sombre. Les jeunes pousses sont plus claires.
On la trouve assez souvent en magasin d'aquariophilie. Elle pousse en effet très bien en mode immergé, mais peut aussi pousser en mode émergé.

Substrat
: Sans importance : terreau, pierre,...

Humidité
: humidité de l'air forte (80% ou plus). Mais surtout, le substrat doit être trempé. Je la fait pousser dans des cascades (ou elle est trempée en permanence), mais aussi sur du terreau saturé d'eau : il y a 2 mlm d'eau en permanence au fond du bac, sous le terreau, alimentés par débordement d'un bassin, et évacués par un trou percé sur un côté du bac, ce qui évite que l'eau s'accumule. Sur des terreaux plus classiques, moyennement humides (arrosés tous les 2-3 jours), la mousse périclite.
Un truc rapporté sur le forum de dendrogroves.com : enterrer partiellement la mousse dans le substrat humide, ce qui assure une bonne humidité à la plante, et laisser dépasser certaines parties. Ce sont elles qui poussent. Le substrat indiqué est de 50% tourbe, et 50% sable. beaucoup moins étouffant que du terreau, donc.

Éclairage
: moyen à fort.

Température
: Je maintien entre 20 et 30°

Facilité de maintenance
: Assez aléatoire. En fait, cela dépend semble t'il des souches. Certaines poussent assez bien émergées, d'autres très mal.

Disponibilité
: en magasin d'aquariophilie.

Implantation
: Terrarium tempéré ; terrarium tropical.

Croissance
: lente.

Voir des photos sur le moteur de recherche d'images GOOGLE.
Une photo d'un de mes terrariums - de la mousse de java colonisant une racine, sur laquelle quelques gouttes d'eau coulent en permanence.
Une photo d'un de mes terrariums - de la mousse de java colonisant le sol détrempé, entre les plants de Cardamine.


Diverses plantes palustres

Je n'ai jamais utilisé les plantes suivantes, mais elles sont considérées comme palustres, et doivent aimer les terrarium très humides :
Chamaedora ; Chlorophytum ; Dracaena ; Acorus ; Cyperus ; Lagenandra ; Ophiopogon ; Cordyline ; Hemigraphis ; Althernanthera ; Syngonium ; Ruellia ; Episcia ; Marcgravia ; Peperomia ; Geogenanthus

@++ Magali [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
cyrilc
Moderateurs
Moderateurs
Masculin Messages : 51
Age : 47
Humeur : ca peu aller

merci

le Sam 2 Juil - 21:43
bjr magali

ma femme ce lance dans le reptile (pogona) donc desertique,mais moi je reflechis a me lancer dans un tera tropicale alors un grand merci pour ton explication des plante qui va me servir ttres bientot je pense .

merci merci
magali
Goutte d'eau
Goutte d'eau
Messages : 6

Re: liste des plantes pour terrariums sur aqua51

le Jeu 14 Juil - 7:42
de rien de rien

elle n'est pas exhautive il y en a plein d'autres encore

contente que cela vous plaise


Mag
avatar
Invité
Invité

Selaginella Apoda

le Lun 14 Mai - 10:56
Bonjour,

Je vois que vous parlez du Selaginella et je viens vous demander votre aide. Voilà, j'en possède un et je pense qu'il a eu trop chaud, il n'a plus aucune vigueur, ses feuilles ont viré au marron (il reste tout de même un peu de vert) et il est assez sec... Est-il possible de le remettre sur pied? Et si oui, comment?

D'avance merci!
avatar
cyrilc
Moderateurs
Moderateurs
Masculin Messages : 51
Age : 47
Humeur : ca peu aller

j espere répondu a votre demande

le Lun 14 Mai - 11:10
bonjour chista voici ce que j ai trouvé


Problèmes


Maladies et erreurs de culture


Si l'[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
et trop sec, les feuilles s'enroulent sur elles-mêmes, brunissent et
sèchent. Il est impératif de cultiver les sélaginelles dans le milieu le
plus humide possible.

La croissance s'arrête quand la plante manque d'éléments nutritifs.
Engraissez-la régulièrement et rempotez-la si les racines ont envahi
tout le pot.

La plante se déshydrate très [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] si le mélange s'assèche. Pensez à maintenir le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] suffisamment humide à longueur d'année.

_________________
Au plaisir de votre table
chef à domicile Cyril colas
03.26.21.11.45 ou 06.11.31.63.23
avatar
Invité
Invité

Selaginella Apoda

le Lun 14 Mai - 14:54
Merci c'est gentil, je l'avais déjà lu quelque part mais ça ne résout pas mon problème, une fois que la plante est en mauvaise posture, que dois-je faire?
avatar
Admin
Admin
Admin
Messages : 188
http://www.aqua51.fr

Re: liste des plantes pour terrariums sur aqua51

le Lun 14 Mai - 20:20
salutations Chitsa

peut tu nous mettre une photo de ta plante avec gros plan sur les zones qui te semblent les plus critiques, si tu veux que l'on t'aide plus

merci


admin
avatar
Invité
Invité

Selaginella Apoda

le Mar 15 Mai - 11:28



Voilà Smile
avatar
Invité
Invité

?

le Jeu 17 Mai - 11:59
Personne pour m'aider?
avatar
Philippe
Dauphin
Dauphin
Masculin Messages : 436
Age : 51
Humeur : tu sais ce qui dit l'cassis...
http://www.energie-planete.com

Re: liste des plantes pour terrariums sur aqua51

le Ven 18 Mai - 14:07
salut désolé en ce moment les acteurs principaux du forums sont sur-booké^^

Pour moi c'est un pourrissement de ta plante les couleurs jaunes si elle sont moles et non sèches cela confirmerai mes dires, mais tu peut rempoter avec une terre plus aérée (trop compacte ton rem-potage cela étouffe les racines, vérifie aussi qu'il n'y a pas un verre dans la terre au passage^^) d’après ce que je vois sur les photos. Couper le parties jaunes au plus prés de la tige principale (car le pourrissement va gagner c'est comme la gangrène, ne pas arroser le rem-potage de suite , prendre un mélange de rem-potage légèrement humide mais pas détrempée, le mieux en trois tiers pour le melange: sable (non calcaire), terreau + tourbe. un système de drainage dans le fond du pot. essaye comme cela et attendre. l’arrosage: pulvérise seulement la plante une a deux fois par semaine (eau de pluie sans exagération et attendre les jeunes pousses doivent être bien verte une fois cette étape atteinte reprendre les arrosages normaux sans trop tasser la terre .

tiens nous au courant

bon courage

Philippe

_________________
Philippe

Sebduino sous Arduino, L'automate de gestion aquariophile pour Invité [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Contenu sponsorisé

Re: liste des plantes pour terrariums sur aqua51

Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum