Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Philippe
Dauphin
Dauphin
Masculin Messages : 436
Age : 51
Humeur : tu sais ce qui dit l'cassis...
http://www.energie-planete.com

BALISTOIDES CONSPICILLUM

le Sam 16 Mai - 7:34








BALISTOIDES CONSPICILLUM - (BLOCH & SCHNEIDER, 1801)





Actinopterygii (Class) > Tetraodontiformes (Order) > Balistidae (Family) > Balistoides (Genus)

Baliste léopard, Baliste clown, Bourse piastre, Clown triggerfish, Leopard-Drückerfisch, Leoparden Drückerfisch, Pesce balestra pagliaccio, Pez ballesta payaso, Porco palhaço, Luipaard trekkervis, Klovnaftrækkerfisk, Leopardaftrækkerfisk, Leopardtryckarfisk, Nar-snellervis, Mongarakawahagi, Rogatnica jasnoplama, 

Identification
Poisson ovale, noir avec de nombreuses taches blanches sur le ventre. Bande orange en avant des yeux. Nageoire anale et seconde dorsale symétriques. Ces deux nageoires sont situées en arrière du corps. Petite bouche avec des lèvres orange. Nageoire caudale jaunâtre bordée de noir. Motif léopard sur le dos.

Distribution
Balistoides conspicillum est présent de l'Afrique de l'Est (du Kenya au nord de l'Afrique du Sud) à la côte ouest américaine (de la Basse-Californie aux Galápagos)  et du sud du Japon à l'île Lord Howe (est de l’Australie). Il est présent en Nouvelle-Calédonie.

Biotope
Le baliste clown se rencontre sur les pentes externes de 1 à 75 m de profondeur, où il nage généralement en pleine eau, à une certaine distance du récif. Les juvéniles préfèrent les petites grottes et les surplombs des tombants, généralement à plus de 20 m de profondeur.

Description
Épines dorsales (Total): 3; Rayons mous dorsaux (Total): 25-27; Épines anales 0; Rayons mous anaux: 21 - 27; Vertèbres: 18.
Ce baliste peut atteindre 50 cm. Le corps de forme ovale est comprimé latéralement. Sa coloration est noire, avec de grosses taches blanches plus ou moins rondes sur la moitié inférieure du corps. Chez certains individus, le centre de ces taches blanches est noir. Les lèvres sont orange, de même qu'une bande en avant des yeux. La partie centrale de la nageoire caudale est jaunâtre. On trouve enfin une série de petites taches noires bordées de jaune-vert, rappelant la robe du léopard, sous la première nageoire dorsale. Les yeux sont situés très haut sur la tête.
La première nageoire dorsale est constituée d'une forte épine et de deux plus petites. Cette nageoire peut se replier dans une gouttière dorsale pour disparaître complètement. La deuxième nageoire dorsale et la nageoire anale sont de taille identique et placées de façon symétrique en arrière du corps. Les nageoires pelviennes sont fusionnées et réduites à une épine sur le ventre. La bouche, très petite par rapport au corps, ressemble vaguement à un bec d'oiseau et possède de grandes dents robustes. Le corps est couvert de larges écailles bien visibles. Sur le pédoncule caudal, les écailles ornées de petites épines, forment trois rangées longitudinales.
Les juvéniles sont noirs avec des taches circulaires blanches sur tout le corps. Les lèvres et le sommet du dos sont orange.

Synonymes
Balistes conspicillum (Bloch & Schneider, 1801)
Balistoides conspicillium (Bloch & Schneider, 1801)
Balistoides niger (non Bonaterre, 1788)   

Origine du nom français
Baliste-clown : du fait de sa coloration.

Etymologie
Balistoides : du latin [balista] et [oides] = qui a la forme d’une baliste (machine de guerre antique projetant des pierres ou des traits -grandes flèches-), en référence à la première épine dorsale qui se redresse rapidement quand l'animal est menacé.
conspicillum : du latin [conspicillum] = observatoire, et par extension : longue-vue, lunette, monocle, probablement en référence aux taches blanches circulaires qui couvrent son ventre.

Alimentation
Balistoides conspicillum se nourrit d’éponges, d’hydrozoaires, de bryozoaires et d'algues calcaires.

Reproduction - Multiplication
Balistoides conspicillum présenterait selon certains auteurs un dimorphisme sexuel. Les femelles pondent leurs œufs dans un nid formé de sable et de restes de coraux morts, qu’elles défendent farouchement contre les intrus.

Divers biologie
Les balistes-clowns sont plutôt rares et solitaires mais territoriaux, défendant de vastes zones de tombants. Leur robe bigarrée permettrait d’estomper les contours de leur silhouette, et pourrait également jouer un rôle dans la reconnaissance des sexes. La première épine dorsale peut se verrouiller en position verticale, la base de la deuxième épine venant bloquer la première. Il est alors impossible de la débloquer et la rabattre, sauf en appuyant sur la troisième épine, la plus petite, ce qui débloque le système. Semblable à la gâchette d'une arme à feu, ce système a donné son nom anglais aux balistes : triggerfish = poissons-gâchettes. La nuit, les balistes dorment dans des anfractuosités et s’y bloquent en relevant leur "gâchette", ce qui empêche de les en déloger. Les individus plus petits utilisent également cette stratégie durant la journée en cas de danger. Les balistes redressent également leur première épine dorsale pour impressionner un adversaire et lors de la parade nuptiale.Les yeux des balistes peuvent s'orienter de façon indépendante l'un de l'autre. Pour se déplacer, les balistes utilisent la deuxième nageoire dorsale et la nageoire anale, la caudale n’étant utilisée que pour de brèves accélérations. Le baliste-clown peut vivre plus de 10 ans, et transmettre la ciguatera. Très recherché par les aquariophiles, le baliste clown est cependant extrêmement aggressif avec tout autre poisson, et nécessite des volumes d'eau considérables étant donnée la taille qu’il peut atteindre.

_________________
Philippe

Sebduino sous Arduino, L'automate de gestion aquariophile pour Invité
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum